Pablo Casado prône une grande fermeté face aux séparatistes catalans et raille la "démagogie" du gouvernement socialiste en accueillant les migrants de l’"Aquarius".