Sébastien Dockier, déçu par son premier tour, est fier du réveil du Beerschot.