La quarantaine passée, Gaëlle van der Haegen a décidé de changer de vie. Et se reconnecter à ses origines. Elle s’est lancée dans la création de sacs à main qui incarnent les valeurs qui lui sont chères. En partenariat avec une ASBL d’insertion par le travail bruxelloise.