A 20 ou 30 ans, apprendre à lire, cela prend du temps. Le secteur de l’alphabétisation est pourtant sommé de "faire vite".