| Héraklès 3 | Beerschot 1 |

Héraklès: Haenen (3), N. De Kerpel (2), M. Donck (2), Haig (2), Hens (2), Schuermans (2), Am. Keusters (2), An. Keusters (3), Legrand (2) Niles (2), Nuñez (3) puis Huybrechs (2), Mitton (1), Bisley (1), Struyf (-).

Beerschot: D. et M. Van Rysselberghe (1 et 2), H. Peeters (2), Ph. Goldberg (2), G. Verdussen (3), Doherty (1), Paton (1), Dockier (3), Perez (1), Van Hoof (2), G. Dincq (1), puis Kina (1), Delmoitié (1) et Scott (1).

Arbitres: MM. S. Duterme et F. Deneumostier.

Cartes vertes: 15eHens, 45e M.Van Rysselberghe, 49e Haig.

Carte jaune: 54eMitton.

Les buts: 3e Van Hoof sur pc (0-1), 27e An. Keusters (1-1), 49e Schuermans (2-1), 69e Nuñez (3-1).

Ce derby anversois, loin d’atteindre des sommets techniques, valut essentiellement par ses dernières minutes endiablées. Rétroactes. Tout avait parfaitement commencé pour le Bee qui, comme jeudi au Pingouin, prenait rapidement les commandes sur un pc de Van Hoof (0-1). La charnière centrale des Ours, Verdussen-Philippe Goldberg, contrôlait les échanges dans un fauteuil jusqu’à ce que l’excellent Anthony Keusters ne vienne inscrire un tip-in de toute beauté (1-1). Le temps de remercier la qualité de passe de son partenaire Hens qu’Antoine Kina, qu’on a déjà vu bien meilleur, manquait une occasion en or. Après la pause, Anthony Keusters, dans le rôle du passeur cette fois, et après un bel effort personnel, offrait à Schuermans le goal du 2-1. Le Bee ne s’avouait pas vaincu et tentait de réagir, en s’appuyant sur le virevoltant Dockier. La kyrielle de pc obtenus ne lui permettait pas de revenir dans une partie qui gagnait enfin en intensité. Les occasions se multipliaient de part et d’autre. Philippe Goldberg ratait de près la balle d’égalisation. Il n’avait pas le temps de s’en vouloir que Nuñez, extrêmement précieux mais trop esseulé à la pointe de l’attaque lierroise, enlevait tout suspense sur une magnifique contre-attaque (3-1). L’Héraklès, intraitable à domicile, peut rester ambitieux.