Le Britannique a vécu une montée plus que difficile, entre insultes et sifflets.