Automobilisme Alonso a raison : son coéquipier belge n’est jamais très loin.