LE FESTIVAL «LE CINÉMA DE VOUZÔTRES» sera clôturé le 10 janvier par la projection du film «Falsch» des frères Dardenne. Commencé le 15 novembre à raison d'un film-rencontre par semaine, ce festival propose un parcours de cinéastes belges abordant la vie juive. Organisé par l'IMAJ (Institut de la mémoire audiovisuelle juive) et le Musée juif de Belgique à l'occasion du 175e anniversaire de notre pays, il comporte sept projections de films en présence des réalisateurs. A l'issue des projections, les créateurs sont interviewés, voire «psychanalysés» par des intellectuels sur le travail de l'identité juive.

Les organisateurs du festival entendent trouver une réponse aux questions suivantes: qui sont-ils, ceux qui abordent personnages et vie juive au cinéma? Quelles intentions les animent? S'imprègnent-ils de leur vécu pour façonner les êtres qui surgiront à l'écran? Est-il possible d'aborder la question de l'identité sans risquer de s'interroger sur eux- mêmes et sur les autres?

Après Sam Garbarski, Chantal Akerman, Micha Wald, Marian Handwerker et Boris Lehman, c'est au tour de Luc et Jean- Pierre Dardenne de se livrer, à l'issue de la projection de leur premier long métrage de fiction «Falsch», aux questions de deux personnalités du monde intellectuel belge: Henri Ingberg, secrétaire général de la Communauté française et Adolphe Nysenholc, professeur honoraire à l'ULB et écrivain.

Bruxelles, cinéma Vendôme, le mardi

10 janvier 2006 à 19h30.

IMAJ asbl, 319 av. Brugmann,

1180 Bruxelles. Tél. 02.344.86.69.

Webwww.imaj.be; E-mailinfo@imaj.be

© La Libre Belgique 2005