Arts et Expos

Le ThalieLab pré-ouvre ce week-end. Initiative engagée et généreuse d’une collectionneuse, Nathalie Guiot.


C’est bien connu, Bruxelles est devenue une terre de grands collectionneurs d’art contemporain. Mais si certains rêvent de montrer leurs trésors, d’autres ont des projets plus singuliers. C’est le cas de Nathalie Guiot, collectionneuse française installée à Bruxelles qui choisit de "s’engager via l’art, dans les grands débats de société actuels (immigration, décroissance, etc.)".

Elle ouvrira le 17 janvier, le "ThalieLab" qu’elle définit comme "un incubateur de projets artistiques et une plateforme de diffusion d’oeuvres". Elle a l’ambition de "quitter le ghetto de l’art contemporain et de faire émerger des nouveaux modes de pensée et d’action en croisant les champs artistiques et sociétaux".

Elle termine l’aménagement d’un beau lieu, au 15 rue Buchholtz, près de l’avenue Louise à Bruxelles. Une maison restaurée de 1924 de l’architecte Jean Hendricks. On y trouvera un espace d’exposition, une vaste cuisine, un jardin, trois ateliers de travail et trois logements pour des artistes en résidence, un studio avec terrasse, une bibliothèque, un lieu de podcast. Des artistes comme Lionel Estève y créent des oeuvres.

Ce week-end du 7-8 octobre, elle entrouvre la porte pour un week-end d’explications et de performances.