Accumulations

Jean-Marc Bodson Publié le - Mis à jour le

Arts et Expos

Dire que le travail de Jim Sumkay procède de l’accumulation, c’est déjà laisser entendre la prolixité de l’auteur. Ajouter un "s" au mot, c’est insister sur la particularité de ce photographe qui n’arrête pas de produire des images par paquets, quotidiennement. Pas pour les tenir en réserve, mais bien pour les montrer partout où il le peut. C’était le cas à la Foire du Livre, sur le stand de la RTBF, comme ce fut le cas à la biennale de Marchin ou, très récemment, dans une librairie de Berlin. Et quand il est en manque de murs d’institutions artistiques, cet "héritier de la photographie humaniste de proximité à lui tout seul" (dixit Emmanuel d’Autreppe) trouve de la place partout en ville pour ses dazibaos imagés. Ainsi, dès le week-end prochain, il présentera sa série "Motus" sur les palissades Toone à Bruxelles. Pas loin de là, dès le 21 mars, il présentera également un diaporama à la gare du Congrès dans le cadre de "Bruxelles ville des mots".

Son art de la prise de vue ironique fait penser à celui d’un René Maltête que l’on redécouvre ces derniers temps.

On y retrouve la collision entre les mots, qui s’affichent en rue, et les situations qui contestent leur superbe. Ici, c’est une institution pour "sourds aveugles" dont la pancarte annonce une sonnette de nuit (sic), là, c’est un camion de supermarché coincé dans un embouteillage et flanqué d’une publicité "vivez comme vous voulez". Il y a aussi les pompes funèbres "Dieu. P. sprl" ou la jolie caissière à côté d’un très ambigu panneau "distribution de patins". Autant de chroniques gentiment déjantées du temps qui passe pour lui et pour les autres, tous complices volontaires ou non de son œil en bandoulière et de son appareil aux aguets.

Jean-Marc Bodson

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM