Arts et Expos

Mons entend bien continuer sur sa lancée de « capitale culturelle » et annonce un « temps fort 2018-2019 ».

Si Mons fut « Capitale culturelle européenne » en 2015, il était prévu dès le départ que cet événement aurait des suites comme ce fut le cas avec succès à Lille. Et dès 2018 annonçait-on, Mons présentera régulièrement des « Temps forts », multidisciplinaires, dans l’esprit de Mons 2015. Les instances européennes insistent d’ailleurs pour que les « capitales culturelles » aient un tel « héritage ».

Vendredi, la Fondation Mons 2015 qui gère l’opération, avec, à ses côtés, comme partenaires, le « Pôle muséal de Mons » et « Mars » (« Mons arts de la scène », ex-Manège.mons) a révélé la « colonne vertébrale » de l’événement qui aura lieu de septembre 2018 à juin 2019 avec comme grande exposition: Niki de Saint-Phalle (notre encadré).

Mais la présentation s’est faite avec une très grande prudence. Beaucoup de choses doivent en effet encore être précisées et ajoutées en fonction des moyens financiers. Il s’agissait surtout de communiquer que la volonté et l’imagination étaient bien là chez les opérateurs culturels montois.

Pour comprendre cette prudence, il faut revenir en arrière.