Arts et Expos

Sous-titrée "La nouvelle vague japonaise ?", cette foisonnante exposition "Art brut japonais" met en scène une foule d’artistes issus des ateliers protégés nippons. Une découverte totale, ces créateurs de l’ombre et de la marge n’ayant jamais exposé en France précédemment. Soutenue par l’ambassade du Japon à Paris, une telle concentration d’individualités méritait de pouvoir être vue largement, d’où la longueur inhabituelle d’une exposition qui tiendra l’affiche jusqu’au début de l’année prochaine. Déployée sur les deux étages de la Halle, elle surprend aussitôt par l’importance de l’éventail proposé et la diversité des personnalités en présence. Le but des autorités japonaises est clair : montrer qu’à l’instar des pays développés, le Japon prend lui aussi en compte les personnes qui ont des difficultés mentales.

Dans cette foule de créateurs peu ou prou passionnants, un seul n’a pas de handicap et il signe une belle installation : Seizo Tashima travaille avec des éléments naturels, tels les graines de magnolia ou les cupules de chêne konara disposées sur du papier de riz japonais. Il s’interroge sur la finalité de l’être dans un monde tourneboulé.

Tous les autres, généralement trisomiques ou autistes, diversifient avec talent notre regard sur ce type d’art de plus en plus considéré, de nos jours, comme un art à part entière. Ce qui est juste et équitable, même si des réserves s’imposent. Les céramiques de Mitsuteru Ishino, de Satoshi Nishikawa, de Haruki Ishii et de Yoshihiko Ito emplissent l’espace de figures presque tutélaires, alors que les pastels sur carton de Takashi Shuji manifestent beaucoup d’amplitude en réduisant le sujet à l’essentiel. Les traits de couleur de Shiho Ueda, les encres de Chine de Hiroe Kittaka, les jeux de lignes de Michiyo Yaegashi, les figures très elliptiques de M.K., les danses effrénées de Hironubu Matsumoto, les grands dessins de trains de Hidenori Mottoka comptent parmi les points forts d’un ensemble qui vous réservera bien d’autres surprises. Les surprises d’un art qui ne joue pas à faire de l’art, d’un art à l’état brut, spontané, coloré, fantastique, imprévu !

Art brut japonais, Halle Saint-Pierre, 2 rue Ronsard, Paris XVIIIe. Jusqu’au 2 janvier 2010. Catalogue très complet. Infos : 01.42.58.72.89 et www.hallesaintpierre.org Avec Thalys, 25 fois par jour : 070.66.77.88 et www.thalys.com