Back to the fifties

S.L. Publié le - Mis à jour le

Arts visuels

C'est ce jeudi 17 avril que sont lancées les festivités liées au jubilé de l'Expo 58. Soit, jour pour jour, cinquante ans après l'inauguration officielle de cet événement qui attira, en six mois, 42 millions de visiteurs à Bruxelles. Pour marquer le coup, un feu d'artifice sera tiré à 22 h 15 depuis le square de l'Atomium. Il pourra - signe des temps - être suivi à distance, dans le monde entier : il est en effet retransmis en direct sur Internet (www.atomium.be). Baptisé "Bruxelles Bonheur", l'éclectique programme des manifestations 2008 propose de se replonger non seulement dans l'Expo 58 proprement dite, mais plus largement dans l'ambiance des fifties. Souvent en jouant la carte nostalgique, parfois en jetant des ponts vers le XXIe siècle.

La plupart des manifestations se dérouleront dans ou autour de l'Atomium, coeur de l'événement comme en 1958 - et rare survivant de l'Expo, il est vrai.

1 Expositions. L'édifice aux neuf boules accueille ainsi l'exposition-phare "Entre utopie et réalité", qui fera la part belle aux archives de l'époque, ainsi qu'un focus sur Lucien De Roeck, l'auteur de la fameuse étoile, logo de l'Expo 58. Dans le "Pavillon du bonheur" provisoire, édifice de 33 000 bacs de bière érigé à côté de l'Atomium, une expo-spectacle abordera le thème des expositions universelles en général, tandis que la berne centrale du boulevard du Centenaire se transformera en balade photographique ("Studio 58"). Nous reviendrons demain, dans "La Libre", sur ces expos qui seront inaugurées ce jeudi.

Il y en (aur)a bien d'autres. En matière d'architecture, on replonge dans le style 58 au Musée de l'architecture ("Belgique 58", cf. LLB 27/2) et, à partir du 16 août aux Halles Saint-Géry, plus largement dans l'architecture bruxelloise des années 50 et 60. La mode des fifties s'étale actuellement au Musée du Costume et de la Dentelle (cf. LLB 24/3). Dès la mi-mai, le Musée du Cinquantenaire sortira de ses collections des photos et objets créés pour l'Expo, tandis qu'aux Musées Royaux des Beaux-Arts s'ouvrira la grande exposition consacrée à l'art moderne qui était présenté au Heysel en 58. Signalons encore les prochaines Journées du patrimoine à Bruxelles, placées sous le thème "L'Expo 58, avant/après", et "Expo X Expos" qui prendra le relais à l'Atomium à partir de novembre, consacrée aux expositions universelles et internationales, avec un focus sur Aïchi 2005, Saragosse 2008 (juin-septembre) et Shanghai 2010.

Par ailleurs, quelques musées, celui de l'Afrique à Tervuren notamment, mettront en valeur une partie de leurs collections, en lien avec l'Expo 58.

2 Plusieurs associations organisent des visites guidées. Il y en a pour tous les goûts : au plateau du Heysel ou dans toute la ville, centrées sur l'Expo 58 ou axées sur les années 50, à parcourir à pied, à vélo ou en bus, et en compagnie d'un guide, d'un audioguide ou encore d'un vidéoguide (offrant des images des pavillons d'époque).

3 Musique maestro ! Le 28 juin, le public est invité, de 14h à 1h du matin, à une grande partie de "Rock around the Atomium" sous les boules. Le 19 juillet, rebelote, mais pour une soirée ("Atomique party") branchée électro, animée par des pointures de la nuit bruxelloise. Entre les deux, les 12 et 13 juillet, le festival "Brosella Folk & Jazz", dans le parc d'Osseghem, se met aussi à l'heure de l'Expo 58.

On dansera encore sous l'Atomium le 15 août : thé dansant l'après-midi, bal populaire le soir. Mais aussi le 18 octobre pour la soirée de clôture, répartie sur trois lieux insolites. Ils font partie de la jonction Nord-Midi inaugurée en 1952 : l'ancienne gare des bus de la gare du Midi, et les gares de Bruxelles-Chapelle et Bruxelles-Congrès.

4 Les enfants ne sont pas oubliés. Un atelier créatif et ludique ("Démonter/recréer") les invite à explorer une collection de robots ménagers. Rendez-vous dans la "sphère des enfants" de l'Atomium du 17 juillet au 17 août. De son côté, l'asbl Recyclart concocte, pour le dimanche 7 septembre de 14 à 18h, une "disco kids" (2 à 10 ans) mêlant des animations de sensibilisation à l'art contemporain, d'éveil des sens, de manipulation de technologies modernes, etc. Les 27 et 28 septembre, des enfants sélectionnés sur base d'un concours de dessins - pas de détail à ce stade - seront invités à une journée spéciale à l'Atomium.

5 Le boulevard du Cinquantenaire se transforme en brocante années 50 à ciel ouvert, le temps de deux week-ends (26 et 27 avril, et 23 et 24 août). On devrait y voir fleurir les meubles et objets tout en courbes et en couleurs typiques de ces années-là. Pour s'y inscrire : www.brocante58.be.

6 Le 25 mai de 12 à 18h, ce sont les voitures anciennes qui vont défiler, en musique, sur ce - décidément bien nommé - boulevard du Cinquantenaire. Classic 21, installée dans un bus-radio, sera de la partie.

7 Au pied de l'Atomium toujours, des films des années 50 seront projetés en septembre, entre autres événements organisés (en juin, au Musée du cinéma et à Flagey) et DVD édités par la Cinémathèque Royale (cf. LLB 15/4).

8 Petit à petit, l'Expo 58 tisse sa toile sur Internet. Via le blog de l'Atomium (http://blog.atomium.be) qui grouille de "news", programme des manifestations, archives cinématographiques inédites, etc; mais aussi sur les plates-formes "youtube" et autres, où se multiplient les films (amateurs ou non) d'époque, ou encore sur www.blinddate58.be où l'on peut écouter des témoignages de personnes qui ont vécu l'événement.

9 Les télévisions et radios, enfin, mettent les petits plats dans les grands (cf. page 23).

Détails et programme complet sur Web http://blog.atomium.be/

C'est ce 17 avril que seront lancées les festivités liées au jubilé de l'Expo 58, soit cinquante ans jour pour jour après l'inauguration officielle de cet événement qui attira, en six mois, 42 millions de visiteurs à Bruxelles. Pour marquer le coup, un feu d'artifice sera tiré à 22h15 depuis le square de l'Atomium. Il pourra - signe des temps - être suivi à distance, dans le monde entier, en direct, puisqu'il est retransmis sur Internet (www.atomium.be). Baptisé "Bruxelles Bonheur", l'éclectique programme des manifestations 2008 propose de se replonger non seulement dans l'Expo 58 proprement dite, mais aussi plus largement, dans l'ambiance des fifties. Souvent en jouant la carte nostalgique, parfois en jetant des ponts avec notre époque.

La plupart des manifestations se dérouleront dans ou autour de l'Atomium, coeurComme en 1958, le coeur de "Bruxelles Bonheur" est l'Atomium

atomium = coeur

-expositions : outre archi et mode,

utopie et réalité

de roeck

expos universelles

studio 58

photos et objets créés pour l'expo (cinquantenaire) en mai

art (mai)

archi (flagey) en août

journées du patrimoine

expos X expos (après clôture)

-visites guidées au Heysel et plus largement à Bruxelles : à pied, à vélo et en bus

et audioguides, vidéoguides

-musique

-fêtes, bals populaires

-design (brocante)

-voitures

-cinéma

-images sur DVD mais aussi

-internet : films sur youtube, enregistrements audio sur www.blinddate58.be, sites sur l'archi, le design, etc

-blog (diffusion en direct du feu d'artifice). On n'arrête pas le progrès. publications, émissions à suivre, archives cinématographiques inédites

Publicité clickBoxBanner