Arts et Expos Le mystérieux artiste engagé dont personne ne connait le vrai nom mais dont tout le monde connait le travail serait en ce moment-même à Paris. Du moins, c'est ce que l'on suppose après avoir découvert de nouvelles oeuvres au pochoir qui ressemblent étrangement aux précédentes réalisations de Banksy. Comme toujours, le street-artiste a décidé de dénoncer des faits de société. Cette fois, il s'est attaqué à la problématique des migrants. En effet, selon plusieurs sources, sa première oeuvre est apparue le 20 juin lors de la journée mondiale des réfugiés. Il a également posé son premier dessin à proximité de l'ancien Centre de premier accueil des réfugiés, porte de la Chapelle. 

Sur ce premier dessin, on remarque une petite fille noire tenter d'apporter un peu de couleur à la noirceur des idées nazies.


Sur le suivant, avenue des Flandres, l'artiste a détourné le tableau "Bonaparte franchissant le Grand Saint-Bernard" de Jacques-Louis David. 


Près de la Sorbonne, un homme donne un os à un chien, celui de la patte qu'il vient juste de lui couper.


Des rats - qui se retrouvent fréquemment dans les oeuvres de Banksy - ont également été retrouvés dans les rues de Paris. 

 

Tout comme un seau à champagne.


S'agit-il de vrais Banksy? Etant donné que les oeuvres ne sont pas signées, il est impossible de le savoir avec certitude. Toutefois, elles ressemblent à s'y méprendre à ses précédents dessins que ce soit au niveau des traits ou du message qu'il veut transmettre.