Arts et Expos

Sous aussi le nom de DELTA, cette « légende » de l’art urbain aura sa rétrospective au Mima.

Depuis mardi, les voyageurs arrivant à la gare du Midi à Bruxelles, découvrent à l’entrée, côté Eurostar, un grand « robot », un « totem » de presque 5 m de haut, de couleurs vives. En regardant attentivement cette sorte de Lego géant, on voit qu’il est fait des lettres de DELTA, le pseudo, l’alias de Boris Tellegen, grand nom de l’art du graffiti (l’art de poser sa signature sur un mur).

Le graffiti est la forme la plus répandue et la plus universelle de l’art urbain, un monde très concurrentiel aussi avec ses codes et sa recherche des lettrages les plus originaux et des emplacements les plus audacieux.

Cette sculpture est une manière d’annoncer la rétrospective de cet artiste qui ouvrira le 3 février au Mima, le nouveau musée bruxellois ouvert en avril dernier à Molenbeek, le long du canal.

Nous l’avons rencontré au pied de son œuvre.

(...)