Arts et Expos

Tout le week-end prochain, les 26 et 27 septembre, ce sera la fête au BPS 22 à Charleroi, qui rouvre ses portes après un an et demi de travaux. De « centre d’art », il devient « Musée d’art de la province du Hainaut ».

Le lieu garde toute sa singularité et sa beauté industrielle, mais il est agrandi, rénové, mis aux normes muséales avec le confort requis pour les oeuvres et les visiteurs. Le BPS 22 est ainsi propulsé parmi les grands lieux d’art contemporain belges. Il ne lui maque que les moyens suffisants pour ses légitimes ambitions. Son directeur, Pierre-Olivier Rollin interpelle la ministre Joëlle Milquet dans ce sens (lire ci-contre).

Le musée est situé dans un bâtiment néoclassique que l’architecte Gabriel Devreux réalisa en 1911 pour abriter le pavillon des Beaux-Arts lors de l’exposition industrielle de Charleroi. Devenu par la suite, Bâtiment provincial Solvay (en abrégé BPS), situé au 22 boulevard Solvay, il s’est appelé simplement BPS 22 en 2000, quand Pierre-Olivier Rollin investissait le lieu pour en faire un centre d’art contemporain.

En 15 ans, il a mis sur pied de fortes expositions (de Johan Muyle à EuroPunk) très ancrées sur la société actuelle et sur Charleroi, s’imposant comme un lieu incontournable de l’art actuel.

Le BPS 22 gère aussi la collection de la province du Hainaut, 7000 pièces, de valeurs inégales mais avec des Meunier, Anto Carte, Magritte, Paulus, etc.

(...)