Arts et Expos

Le musée portera le même nom que la fondation mise sur pied par le gouvernement bruxellois pour concrétiser le projet, à savoir Kanal.

A l'issue d'une visite organisée au sein de la résidence berlinoise d'artistes Künstlerhaus Bethanien sur le thème de l'art contemporain, le chargé de mission Yves Goldstein a fait savoir ce mardi qu'un nom avait été trouvé pour le prochain musée d'art contemporain amené à ouvrir ses portes au sein du garage Citroën d'Yser. 

Celui se nommera Kanal, toute comme la fondation mise sur pied par le gouvernement bruxellois visant à mener à bien le projet. "Cela a déjà été publié au moniteur belge mais ce n'est pour autant définitif. Dans tous les cas, Kanal sera le point départ du futur nom du projet", confie l'ex-chef de cabinet du ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS).

Pour rappel, une fois reconverti, le bâtiment Citroën accueillera un musée d'art moderne et contemporain de 15.000 m2, un centre d'architecture de 10.000 m2 ainsi que des espaces publics ouverts à tous dédiés à des fonctions culturelles, éducatives et récréatives.

Un million d'euros débloqués pour l'expo temporaire

Yves Goldstein a également précisé que le garage fermera déjà ses portes le 6 novembre prochain. Afin de ne pas laisser les locaux vides trop longtemps, ce qui pourrait notamment attirer des squatteurs, une exposition temporaire se tiendra au sein du bâtiment avant le début des travaux. De mai 2018 à juin 2019, les Bruxellois pourront déjà profiter d'une certaine programmation culturelle.

Une enveloppe d'un million d'euros a d'ailleurs été dégagée par le gouvernement bruxellois à cet effet. "Cette somme va nous permettre de déjà acheter ou commander des oeuvres pour le musée. Celles-ci proviendront d'artistes bruxellois afin de mettre à l'honneur la création artistique dans la capitale", poursuit le chargé de mission. Le centre Pompidou, partenaire du projet, devrait également participer à cette exposition.

Côté timing, Yves Goldstein a rappelé que les résultats du concours d'architecture seront connus en mars 2018 en vue de déposer un permis d'urbanisme au mois d'octobre de la même année. Si tout se déroule sans encombre, les travaux devraient démarrer à l'automne 2019 pour une durée encore indéterminée. "Tout dépendra du projet architectural qui sera retenu", a-t-il conclu.