Arts et Expos

La chorégraphe et danseuse a toujours dessiné, d’un souffle, suivant le zen japonais. Exposition à la Piscine de Roubaix.

Inauguré le 20 octobre 2001, le musée d'art et d'histoire de Roubaix, appelé « La Piscine », a connu un succès inattendu. Au lieu des 60000 visiteurs annuels espéré, il y en a eu 240000 en 2015.

Le bâtiment est étonnant, construit en 1932 en style romano-byzantin, par l'architecte lillois Albert Baert. Ce laïque républicain avait imaginé un vrai temple dédié au corps, à l'hygiène et au sport. L'architecture avait de nombreuses références religieuses. Les bains qui entouraient la piscine rappelaient les baptistères des premiers chrétiens. L'aménagement global était calqué sur les abbayes cisterciennes. Les baigneurs, la serviette autour des reins, traversaient un cloître. On arrivait alors dans le saint des saints: la piscine, éclairée par deux grandes verrières demi-circulaires illustrant, l'une, le lever du soleil et l'autre, son coucher.

Agrandissement

Cette piscine a fonctionné jusqu'au 8 novembre 1985 et fut ensuite transformée en musée par l’architecte Jean-Paul Philippon qui lui a laissé son aspect de cathédrale. Il a comblé la piscine elle-même mais il a gardé en surface un bassin d'eau spectaculaire. Autour de celui-ci, devant les cabines alignées, sur des parquets de bois, est disposée la collection des sculptures du XIXe et début du XXe: des ouvriers à la manière de Constantin Meunier et des baigneuses romantiques et fort dénudées, un art un peu pompier, hétéroclite, représentatif des goûts de la riche bourgeoisie roubaisienne à la fin du XIXe siècle.

En 15 ans, la Piscine a organisé des expositions mémorables. On se souvient ainsi, en 2015, de celle magnifique, sur Camille Claudel.

La ville a décidé d’agrandir le musée et les travaux sont en cours sans fermer le musée. Il sera agrandi de 2300 m2 (coût: 9,3 millions d’euros). A l’automne 2018, il y aura alors 8000 m2 accessibles au public.