Arts et Expos

Les casques de vision à 360° et les projections de mappings font leur entrée à la grande messe belge du cinéma d'animation. De nouvelles perspectives prometteuses.

Le Festival Anima a ouvert ses portes vendredi soir, avec "Louise en hiver", conte contemplatif du Français Jean-François Laguionie (on a plus ri lors de la présentation avec la comédienne Dominique Frot que pendant le film, plus poétique que frénétique).

Dès ce samedi 25 février, le grand public se précipitera pour les séances familiales ("La grande course au fromage", "Panique tous courts"), films d'auteur ("Revengeance" de Bill Plympton, dimanche soir), focus (Portugal et Italie ce samedi) ou perles asiatiques ("Seoul Station" et "Your Name", samedi soir).

(...)