Comment s’offrir un Picasso

Aurore Vaucelle Publié le - Mis à jour le

Arts et Expos

Il est parfois compliqué de dénicher quelques millions pour acquérir un Matisse (32 millions exactement), parfois plus difficile encore de se laisser tenter par un Picasso, un poil coûteux. La vente qui a lieu à partir d’aujourd’hui et jusque vendredi à Drouot Richelieu devrait réconcilier les amoureux de belles choses et autres inconditionnels d’Yves Saint Laurent avec leur bourse. La salle de vente, investie par Cornette de Saint Cyr, profite de l’engouement créé par la vente Saint Laurent - Bergé pour organiser cette fin de semaine les enchères de centaines de pièces "couture" marquées des monogrammes entrelacés. Au total, près de 800 pièces sont mises en vente incluant haute couture, prêt à porter Rive gauche, fourrures, bijoux fantaisie et accessoires, imaginés par le couturier décédé en juin dernier.

L’expert Hubert Felbacq, organisateur de la vente à Drouot, gage que "l a notoriété de la vente Bergé aidera à trouver d’autres acheteurs". Les estimations des ventes sont par ailleurs d’un tout autre ordre, situées entre 50 et 5000 €. La pièce la plus onéreuse ? Une toilette en guise d’œuvre d’art, en quelque sorte, que cette robe de cocktail en moire rouge, aux larges motifs abstraits, issue de la collection "hommage à Picasso" et estimée entre 4 000 et 6 000 euros. Tout à coup, l’art devient presque abordable, sans compter que ce Picasso-là ne reste pas attaché aux cimaises. Une toilette qui allie chic et vintage, sans déplaire aux amateurs d’art !

D’autres pièces emblématiques sont présentes, parmi lesquelles la fameuse saharienne imaginée par le couturier prodige en 1969, ou le cultissime smoking. Des ensembles ouvragés d’inspiration "Ballets russes" côtoieront les modèles gypsies de la collection espagnole (1977). Enfin, des cartes postales multicolores "Love" créées par Saint Laurent dans les années septante seront également proposées à la vente, entre 60 et 90 euros. Un rendez-vous à ne pas manquer, pour ceux qui ont la mode chère à leur cœur.

Aurore Vaucelle

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Un avant-goût du futur AfricaMuseum

    Le Palais d’Egmont lève un coin du voile sur la présentation du futur musée. Le 8 décembre, après cinq ans de travaux, le musée d’Afrique centrale à Tervuren rouvrira ses portes sous le nouveau nom d’AfricaMuseum. (...)

  2. 2
    Un avant goût du futur AfricaMuseum

    Le 8 décembre, après cinq ans de travaux, le musée d’Afrique centrale à Tervuren, rouvrira ses portes sous le nouveau nom d’AfricaMuseum. Comment va-t-on concilier le patrimoine si riche, le passé (y compris colonial), avec les interrogations et ...

  3. 3
    Couples d'artistes: Claude Cahun et Marcel Moore, deux féministes homosexuelles et surréalistes

    Cet été, nous revenons sur les couples d'artistes qui ont marqué le XXe siècle. Ce fut un des couples d’artistes les plus étonnants du XXe siècle : Claude Cahun (1894-1954) et Marcel Moore (1892-1972), deux pseudonymes androgynes pour deux femmes. ...

  4. 4
    Un éblouissant rendez-vous balnéaire d’art contemporain à Knokke

    Comme chaque année les galeries d’art contemporain de Knokke concentrent leurs atouts pour leur exposition aoûtienne. Avec la multiplication des pop up, une centaine d’espaces privés multiplient une offre qui englobe tous niveaux. Dans cette ...

  5. 5
    Quand Pierre Debusschère dénude les Bruxellois

    Un jour, Beyoncé t’appelle et te demande si tu peux être, le lendemain, dans un hôtel, à Paris. Et là, forcément, Pierre Debusschère dit oui. Et quand, après avoir rencontré le directeur artistique de la méga pop star mondiale, avoir dit quel ...

cover-ci

Cover-PM