Arts et Expos

Le grand plasticien américain Chris Burden, né à Boston en 1946, est mort d’un cancer ce 10 mai. Une de ses oeuvres les plus célèbres et forte est à voir au Middelheim à Anvers et au magnifique parc Inhotim au Brésil, près de Belo Horizonte. Le spectaculaire « Beam Drop » est comme un bouquet géant de dizaines de poutres d’acier de plusieurs mètres de haut, dressées vers le ciel. Avec une grue de 85 m, l’artiste avait jeté ces poutrelles d’acier de couleurs diverses dans un socle de ciment comme on jetterait des baguettes de « mikado ». Les poutres prennent ainsi des angles aléatoires et se figent dans le ciment. Une sculpture qui a la force de répondre au paysage environnant du Middelheim ou d’Inhotim.

Acteur fondamental de la scène artistique californienne, avec Paul McCarthy et Mike Kelley, Burden était d’abord un performeur.

Il s’était fait connaitre par des actions le mettant lui-même en danger de mort. Son action la plus connue de ses débuts est la performance Shoot faite à Santa Ana, en Californie 1971, où il s'est fait tirer une balle dans le bras gauche par un aide à une distance d'environ cinq mètres, disant « à cet instant j’étais une sculpture ». En 1973, déguisé en pseudo terroriste, il tira sur un 747 qui décollait de Los Angeles. Il s’est crucifié à une Volkswagen, a pris en otage avec un couteau, une speakerine qui l’interviewait. Il a nagé dans une mer de verre brisé et pour la thèse de son professeur d’université, il s’est enfermé durant cinq jurs dans un casier de lycée.

Il a créé ensuite des installations et des objets traitant de la science et de la politique comme la B-Car, un véhicule léger à quatre roues, complètement opérationnel, The Speed of Light Machine avec laquelle on « voit » la vitesse de la lumière etc.. Il était représenté par le grand galeriste américain Larry Gagosian.