Arts et Expos

La Biennale de Charleroi/Danses à peine terminée, le Kunsten pas encore clôturé, voilà que s'annonce déjà le festival "Balsa Marni XI". Un petit festival certes, face aux deux autres. Il n'y a pas ici de compagnies prestigieuses venues de l'étranger, pas non plus de grandes productions belges. Mais ce festival qui en est à sa onzième édition a su trouver sa place dans le paysage culturel bruxellois.

Après l'édition 2006, ses organisateurs (le théâtre de la Balsamine et celui du Marni) ont rencontré les chorégraphes et ont été confirmés dans l'idée qu'il était important, malgré ces concurrences prestigieuses, de maintenir cet espace de création où les chorégraphes qui vivent et travaillent à Bruxelles puissent montrer leur travail. Ils viennent des 4 coins du monde : Bud Blumenthal est Américain, Kyung-a Ryu est Coréenne, les Ballets du Grand Maghreb ont des artistes venus des pays baltes et du Maroc. D'autres sont d'origine argentine, brésilienne, espagnole, française. Bruxelles est bien devenue une capitale mondiale de la danse.

L'idée est donc de permettre à ces jeunes créateurs de montrer leur première chorégraphie. C'est le cas de "Troupeau/Rebano" d'Ayelen Parolin, de "La Forêt" de Sandra Vincent ou de "Winter" de Kyung-a Ryu. D'autres sont déjà reconnus et viennent présenter leurs nouvelles créations comme Bud Blumenthal, le Ballet du Grand Maghreb, Carmen Blanco Principal.

Il est dans le rôle du Marni et de la Balsamine, estiment ces théâtres, de présenter la vitalité de cette jeune création. Une soirée, dite "composite", permettra à trois chorégraphes installés de montrer des petites formes de 20 minutes chaque fois : Claudio Bernardo, Mossoux-Bonté et Blumenthal associé à Garrett List.

Dans cette volonté d'ouverture, le festival propose aussi une chorégraphie pour les enfants, à 19h30, à la Balsamine : "A l'ombre des arbres", conçue par Félicette Chazerand, afin de bien indiquer que l'effervescence de la danse contemporaine peut aussi toucher le jeune public. Un spectacle à La Balsamine sera aussi proposé par le Créahm avec un solo de Virginie Vandezande. La Balsamine a déjà eu l'occasion de présenter plusieurs spectacles du Créahm avec des acteurs dits "handicapés" mais en réalité, plein de talents et de sensibilité.

L'essentiel du festival se déroulera entre le 1er et le 23 juin à la Balsamine et au Marni, mais cette année, il y aura aussi un spectacle à l'L ("Ultime exil" de Lisa da Boit et Giovanni Scarcella) et un autre à l'espace Senghor (Drifting et Winning, deux courtes pièces interdisciplinaires).

"Danse Balsa Marni XI, juin 2007", du 1er au 23 juin. Réserv. : 02.735.64.68 et Web www.balsamine.be