Arts et Expos

La 50e édition de la foire d'art contemporain Art Brussels s'est clôturée dimanche soir sur le site de Tour & Taxis. Elle a vu défiler environ 24.000 visiteurs depuis jeudi, soit un peu moins que les quelque 25.500 de l'année passée, mais les ventes ont été remarquables. La journée de jeudi a été particulièrement dense avec plus de 9.000 visiteurs. Les fréquentations du vendredi et du samedi ont accusé le coup du beau temps, mais un regain d'affluence s'est manifesté dimanche. Des collectionneurs ont également annulé leur venue à cause de la grève du rail en France, voie d'acheminement des bagages pour certains vols d'Air France.

Les ventes ont été particulièrement concluantes cette année, avec plusieurs achats au-dessus de 400.000 euros et d'autres au-dessus de 200.000 euros. Les œuvres d'artistes comme Mounir Fatmi, Daniel Firman, Bill Viola ou la peintre belge Evelyne Axell, représentante du Pop Art, ont connu un franc succès. Si les galeries reconnues ont enregistré de belles ventes à des prix élevés, la section Discovery a vu, à des tarifs moindres, de nombreux stands afficher sold out.

Des collectionneurs belges comme étrangers ont fait leur marché à la foire, ainsi que de nombreux musées. "Les ventes à des musées démontrent la qualité intrinsèque de la foire, qualité qui a été vraiment soulignée cette année par de nombreux participants", remarque la directrice de la foire Anne Vierstraete.

L'artiste suisse Nicolas Party a remporté le Solo Prize Art Brussels 2018. Le prix Art Brussels Discovery est lui revenu à la galerie sud-africaine Smac, qui présentait le travail de la peintre mexicaine Georgina Gratrix.