Arts et Expos The Shard, nouvel emblème de Londres qui domine l’East End, vu depuis la terrasse panoramique de l’extension de la Tate Modern.

Londres, la "néophile" - pour paraphraser Jonathan Coe - se réinvente sans cesse, organisme vivant selon son "biographe" Peter Ackroyd. Qu’on la découvre ou qu’on la retrouve, elle surprend, encore et toujours. Car si Paris s’engonce dans son statut de ville musée, la capitale britannique s’étend, s’élève, se construit et se reconstruit dans un mouvement perpétuel depuis sa fondation par les Romains de l’empereur Claude.

...