Arts et Expos Portland, ses artistes, ses immeubles réaffectés. Sa douceur de vivre.

Même si 635 miles (plus de 1 000 km) séparent la californienne San Francisco de l’oregonaise Portland, un même esprit les rassemble. Un vent de fraîcheur et de renouveau souffle désormais sur Portland, ancienne cité industrielle qui connut son heure de gloire au début du XXe siècle. La ville a su se reconvertir; ses usines et entrepôts ayant été transformés en lofts, galeries d’art, boutiques et autres lieux branchés - bars comme restaurants. On se prend à rêver que Seraing, dans la banlieue liégeoise, connaisse le même sort. C’est dans l’air, nous a informé une collègue spécialisée, mais pas sous forme de gentrification.

(...)