Explorations marginales

Roger Pierre Turine Publié le - Mis à jour le

Arts et Expos

L'art des handicapés interpelle sans cesse davantage dans un monde qui s'est trop repu de fadaises. Des résultats étonnants, bouleversants, ont été obtenus depuis de nombreuses années et de grandes expositions internationales en ont témoigné. On peut notamment rappeler que Jean Dubuffet fut l'un des premiers à encourager pouvoirs publics et amateurs d'art à la reconnaissance en tant que chefs-d'oeuvre des peintures et dessins de personnes de la marge. En Belgique, de nombreuses initiatives ont pris le problème en mains. Outre le Créahm à Liège, les ateliers mis en place par Bruno Gérard ont vu éclore de fameuses personnalités.

Bel exemple, le groupe du Cell'Art d'Aubechies, qu'anima Gérard durant sept ans avant de passer le relais à Mario Del Bianco. Ce dernier a déposé aux cimaises et dans les espaces de la maison de la Culture de Tournai quatre-vingt et une oeuvres de dix individualités. Parmi elles, les déjà bien connus et reconnus Jean-Marie Heyligen, Dominique Bottemanne ou Pascal Masquelière. Les sculptures d'Heyligen sont étonnantes, grands guerriers dominateurs occupant l'espace d'une évidence qui impressionne. On peut néanmoins être plus réservé face aux peintures récentes du même Heyligen, lesquelles tendraient à prouver qu'à force de reconnaissance, même l'art brut n'est pas exempt du piège du maniérisme. Les totems polychromes et les nus monumentaux au pastel de Bottemanne sont surprenants à leur tour, comme d'ailleurs le «Crucifix» tout brut de Jean-Pol Godart. Xylographies et pastels gras aux couleurs saturées complètent un éventail qui vous saisit par son ampleur et l'amplitude des réalisations.

De son côté, Anny Servais bénéfice d'une première exposition bruxelloise, sorte de petite rétrospective avalisant un travail ardent. Servais privilégie les séries et, avec le temps, elle s'est attachée à diversifier ses approches plastiques, explorant les matériaux les plus divers, peinture, pastel, collage, photocopie, le tout rehaussé de cette écriture nerveuse, virevoltante qui codifie sa particularité. Un livre paraît qui met le doigt sur l'originalité d'un travail qui doit son essence aux réalités quotidiennes actuelles.

© La Libre Belgique 2004

Roger Pierre Turine

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM

RECO llb_sb_1

RECO llb_sb_2

RECO LlbSb3

RECO llb_sb_4

RECO llb_sb_5

RECO llb_sb_6