Arts et Expos Au Centre culturel de Malines, rétrospective de l’œuvre en compagnie d’artistes de Flandre.

Basée sur une rétrospective de l’œuvre du peintre Guy Van Bossche, l’exposition montée au Centre culturel de Malines est en réalité double, voire triple. En effet, une salle entière, spacieuse, lumineuse est consacrée aux œuvres de l’artiste anversois alors que trois autres salles rassemblent les travaux de 22 artistes flamands actuels. Parmi ces dernières œuvres sont accrochées quelques peintures de Guy Van Bossche. A telle enseigne que l’expo est également un petit tour d’horizon de l’art aujourd’hui en Flandre et que s’établit en sus une comparaison/confrontation avec les œuvres de l’artiste mises en exergue.

Primauté picturale

En début de saison, une expo en la galerie Mulier Mulier à Knokke nous avait donné l’occasion d’apprécier ("Arts Libre" 04/09/15) l’œuvre de Guy Van Bossche (1952) qui se distingue essentiellement par une concentration sur le pictural à travers des images denses mais jamais bavardes. Le sujet est toujours très concentré sur lui-même. S’il appelle des interprétations, celles-ci ne pourront jamais se départir de la picturalité tant c’est elle qui va induire les lectures possibles. Et non l’inverse lorsque ce sont les détails ou les anecdotes qui priment au point que l’intervention picturale se met au service de l’image. Elle lui est alors subordonnée.

Créer un univers

Travaillant à partir de photographies, Guy Van Bossche recherche constamment des angles de vue singuliers à partir desquels il construit littéralement ses sujets en des lignes de force simples, souvent géométriques et architecturales. A l’exception des présences humaines, parfois disproportionnées, ou d’objets particuliers, ceux-ci étant néanmoins synthétisés hors de fioritures décoratives distrayantes. L’œuvre est ainsi structurée, solidement. Stabilisée. Le traitement pictural réfute le monochrome pour distiller la nuance dans des tonalités proches. La lumière se diffuse ainsi avec parcimonie. La trace colorée est souple, légère, à peine transparente, couvrante sans jamais boucher l’espace. Et la ligne, les contours, les formes, évoquent le motif en souplesse. Coloriste raffiné, le peintre connaît le secret du mariage heureux des tons sourds et des tons plus affirmés, nocturnes ou diurnes. On pénètre dès lors dans l’univers pictural, dans l’ambiance créée et l’on part à la rencontre de l’image dans son pouvoir suggestif.

A découvrir

Autour de lui, des sculptures, des photos, des dessins, des installations, des objets, des peintures. Une gamme très variée de travaux qui montrent l’étendue de la création artistique aujourd’hui en Flandre. Et, à côté des Swennen, De Beul, Bijl, Van Den Broeck ou Tuymans, bien des signatures ne nous sont pas connues, de Niels Donckers à Marc Vanderleenen. Et les Van Bossche s’y insèrent en un riche dialogue.

Guy Van Bossche, "Unterseeboot über Malermeister". De Garage, Centre culturel, 5 Minderbroedersgang, 2800 Malines. Jusqu’au 7 février. Du jeudi au dimanche de 13h à 18h. Avec : Wim Catrysse, Vaast Colson, Dennis Tyfus, Jelle Spruyt, Guillaume Bijl, Bert De Beul, De Letterleggers (Raphael Vandeputte en Iwan Verhulst), Koen van den Broek, Ria Pacquée, Niels Donckers, Marc Vanderleenen, Walter Swennen, Robin Foesters, Eleni Paschalidis, Daniel Dos Santos, Cindy Wright, Patrick Vandeneynde, Olivier De Groelard, Carla Arocha&Stéphane Schraenen, Luc Tuymans, Koen Sels, Stef Driesen, Rinus van de velde.