Arts et Expos De McCarthy à Kapoor, l’art contemporain suscite à nouveau beaucoup de hargne, symbolisée par les discours du FN. Pourquoi un tel traitement aujourd’hui ? L’analyse de Philippe Van Cauteren du Smak et de Pierre-Olivier Rollin du BPS 22.

Cette année 2015 a vu à nouveau se lever une hargne contre "l’art contemporain" dans une fraction de l’opinion car au même moment les musées comme la Tate, le Centre Pompidou, le nouveau Withney, le Palais de Tokyo, le Wiels et le Smak chez nous, comme les foires et le marché de l’art, continuent à passionner les foules.

Cela avait commencé en octobre 2014 avec le vandalisme contre "Tree" l’œuvre phallique de Paul McCarthy sur la place Vendôme à Paris (photos ci-dessous) et l’agression physique que subit l’artiste en pleine rue. Cet été, l’œuvre de Kapoor à Versailles fut à plusieurs reprises taguée par des inscriptions royalistes, intégristes chrétiennes et antisémites. Même en Belgique , l’exposition Beaufort à la Côte fut décriée par les communes et vandalisée à Bredene. Et BHL venu parler de Jan Fabre est "entarté" à Namur.


La suite de cet article est à lire en intégralité dans la Sélection LaLibre.be (à partir de 4,83€ par mois).