Arts et Expos

Malines propose jusqu’au 8 novembre, “Contour”, sa 7e Biennale d’art vidéo avec 21 artistes présentés dans six lieux de la ville. On retrouve parmi les invités des artistes magnifiques à côté de jeunes vidéastes moins connus.

Le thème cette année est “L’Utopie”, un sujet important au moment où les crises, y compris morales, se succèdent en Europe et bouchent l’horizon. Le commissaire, italien, est Nicola Setari. L’intérêt de la manifestation réside aussi dans la découverte des lieux où exposent ces artistes.

Dans chaque lieu, on découvre des œuvres qui invitent à réfléchir à la force de l’art. Au Centre culturel, on peut ainsi voir une œuvre “historique” de Gilberto Zorio de l’Arte Povera (1971) où, quand la lumière s’éteint, un dispositif éclaire la phrase : “L’utopie, c’est quand la réalité devient une révélation.” C’est la réalité saisie dans sa richesse et sa simplicité qui peut se révéler source d’utopie.

On ne manquera pas non plus le film d’An Van Dienderen qui raconte l’histoire de Lili, la China girl, dont la couleur de peau fut utilisée dans les premiers films pour étalonner la “bonne couleur” de peau. Javier Tellez a filmé des réfugiés vivant en Suisse face à un grand panorama du XIXe siècle sur la guerre franco-prussienne. La fragilité des victimes mise en évidence.

L’Utopie peut générer des monstres comme le montre Gilad Ratman dans une installation multi-écrans d’un univers tout blanchi, rempli de vrais drones comme des mouches activées par des personnages derrière des fenêtres.


La suite à découvrir dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4.83€ par mois)