L'incroyable fresque animée de Muyle

Guy Duplat Publié le - Mis à jour le

Arts et Expos

Bruxelles vient de s'offrir sa plus forte oeuvre d'art urbaine: 1600 m2 de fresques murales, à la manière des affiches de cinéma en Inde, avec 44 portraits d'artistes dont certains parlent, pleurent ou roulent des yeux. Etonnant!

La présidente de la commission bruxelloise de sélection des oeuvres d'art dans le métro et sur les routes, Gita Brys Schatan ne tarit pas d'éloges devant la gigantesque fresque de Johan Muyle inaugurée mardi, dans la station de bus de la gare du Nord. «Elle est à la fois très évidente pour tous, et tout à fait contemporaine. On viendra même de l'étranger pour l'admirer!» Le résultat est, il est vrai, assez extraordinaire. Il est le fruit de trois ans de travail, 1600 m2 de murs peints et 400000 € d'investissements. Hier, les invités et les passants ordinaires attendant leur bus étaient tous ravis et s'amusaient à voir les yeux pleurer et les portraits parler.

«Des amis culturels»

Johan Muyle, Liégeois, 47 ans, est un de nos grands plasticiens. Il a longtemps travaillé sur des objets insolites qu'il motorisait et animait. Il a séjourné plusieurs fois à Madras et en a tiré de grandes fresques. Cette année, dans le cadre de Beaufort 2003, il créait pour le pont-levis de Zeebrugge, un gigantesque portrait de femme. Johan Muyle a représenté sur les murs de la gare du Nord, le long des voies des bus, 44 portraits de ses «amis culturels» comme il le dit, sa «famille» (lire la liste ci-dessous), comme Max Ernst l'avait fait jadis avec la famille surréaliste. «Jai choisi des artistes contemporains belges que je connaissais, nous dit-il, ou que je voulais découvrir. Tous ces créateurs ont développé un univers singulier qui m'intéressait».

Le travail préparatoire fut intense. Johan Muyle a pris pendant dix mois, 17000 photos de ces artistes, leur demandant des poses en fonction de la mise en scène future. Tous ont accepté le jeu. Il a sélectionné ensuite 44 photos qu'il a assemblées dans une maquette très précise. D'un côté de la gare, il y a le paradis avec des blés d'or, de l'autre, l'enfer avec des coquelicots rouges. Certains artistes sont en couleur, d'autres en noir et blanc, hommage au premier cinéma. Les groupes de personnalités ont été assemblés selon des critères classiques: un sujet central, un groupe qui l'entoure. Certains imitent les aveugles de Bruegel: «car l'artiste a pour mission de poser un regard sur le monde, mais à force de regarder le monde, il arrive qu'il ne voie plus rien, c'est la tragédie de l'art». Lui-même s'est représenté en aveugle, car il ne voulait pas, dit-il, faire porter ce fardeau par un autre, soucieux de valoriser ses «invités».

Je vous promets un miracle

Pour réaliser la fresque proprement dite, il a fait venir 3 peintres indiens dont Jagan Perumal Krishna qui dirige un atelier de peintures d'affiches de cinéma à Madras. On sait qu'en Inde, cet art de l'affiche est très vivace. Ces peintres ont fait deux longs séjours chez nous, logeant chez Johan Muyle. Ils ont travaillé un mois et demi en 2003 et préparé quelques portraits sur bois qui ont été collés à la fresque. Ils sont revenus cette année durant trois mois pour réaliser le reste de la fresque, assistés de 6 peintres et 25 techniciens belges.

De plus, cette fresque est animée! Plusieurs portraits parlent et répètent dans toutes les langues «je te promets un miracle», «I Promise you a miracle». Toutes les minutes, les yeux de Jean-Pierre Verheggen et de Marc Ysaye parlent en crachant de l'eau sur les passants. Les yeux de Benoît Poelvoorde et de «L'enfant pavé» de Starflam, bougent régulièrement et deviennent blancs. Une oeuvre étonnante, ludique, très réussie qui anime la gare tout en confrontant de manière créatrice les regards d'artistes aux passants pressés.

La RTBF (la deux) propose le 26 décembre, à 21h30, un portrait de Johan Muyle. Wilbur Leguebe a suivi pendant un an l'artiste pendant la confection de la fresque. Un film qui éclaire l'oeuvre.

© La Libre Belgique 2003

Guy Duplat

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM