Arts et Expos

La Bibliothèque royale de Belgique va procéder au nettoyage de quelque 10.000 estampes des 16e et 17e siècles d'artistes majeurs des Pays-Bas, d'Allemagne et de France, annonce-t-elle jeudi dans un communiqué. 

Les restaurateurs du "cabinet des estampes" s'attèleront à la collection Wierix et à quelques centaines de gravures de Rembrandt. Le travail minutieux consiste en désacidifier, restaurer et remonter une dizaine de milliers d'images artistiques imprimées sur papier dans de nouvelles chemise. "Si les estampes ont été imprimées sur du papier de qualité, elles ont ensuite été montées sur du carton acide. Les boîtes dans lesquelles elles sont conservées sont également en carton acide. 

Le contact avec l'acide (lignine) présent dans ce carton risque, à la longue, de détériorer les estampes. Le papier jaunit, se fragilise et devient plus sensible aux manipulations, d'où la nécessité de le retirer", explique la Bibliothèque royale. Ce travail s'inscrit dans le cadre du programme de restauration "Les estampes européennes de Dürer à Rembrandt".