Arts et Expos

Très belle Biennale d’art orchestrée par Emma Lavigne. Poétique, mélancolique, politique. L’art peut générer, comme la musique et la poésie, de nouveaux espaces pour envisager le monde.

Parmi toutes les Biennales d’art, celle de Lyon est une des plus agréables. Pas trop grande, on en découvre l’essentiel en une journée. Cette année encore, elle est concentrée sur deux lieux: la Sucrière, grande friche industrielle sur les bords très branchés de la Saône et le MAC, le musée d’art contemporain.

Elle est aussi le fruit de vrais choix d’un commissaire différent à chaque édition et qui marque le parcours de son empreinte en en faisant une grande réflexion artistique sur notre monde moderne.

Cette année c’est encore le cas avec l’excellente Emma Lavigne qui fit de superbes expos au Centre Pompidou (comme « Danser la vie ») et qui dirige maintenant le Pompidou-Metz.

Elle a choisi pour thème « Les mondes flottants », c’est-à-dire notre monde actuel en pleine mutation, avec ses inquiétudes si fortes face à l’avenir. « Un monde en constante mobilité, générant la dissolution des relations et des identités où, fait-elle remarquer, les gens choisissent alors souvent la sécurité aux dépens de la liberté.»

Belle promenade

...