Arts et Expos

Belle exposition, politique et poétique, à la Fondation Boghossian à Bruxelles sur les « Frontières imaginaires ».

La Fondation Boghossian –Villa Empain présente désormais, souvent, deux expos. Une dans le bâtiment Art Déco et l’autre dans les sous-sols. C’est dans ces salles d’en-bas que la nouvelle directrice du lieu, Louma Salamé a conçu sa première exposition à Bruxelles sur le thème « Frontières imaginaires » avec une quinzaine d’oeuvres, souvent fortes et belles.

Le thème est d’actualité à l’heure des conflits qui se multiplient, d’Ukraine à la Syrie. La Villa Empain qui œuvre au dialogue entre Orient et Occident et veut abolir les frontières mentales entre les hommes, devait s’y atteler. Louma Salamé qui a grandi dans un Liban déchiré par tant de guerres communautaires et politiques était bien placée pour le faire.

Un sujet qui ne manque pas de piquant dans un tel lieu qui abrita un temps l’ambassade soviétique et qui est situé avenue Franklin Roosevelt, celle des ambassades, lieux emblématiques des frontières imposées par l’Histoire et les guerres. Dans la même avenue, il y eut même l’aventure unique de « l’ambassade universelle », utopie logée dans le no man’s land de l’ancienne ambassade de Somalie, pays disparu.

En coton ou pastel

(...)