Arts et Expos Cette fois, c'est fait. Laurent Busine, le directeur des expositions du Palais des Beaux-Arts de Charleroi a annoncé qu'il quitterait - à terme- la ville hennuyère. Il a remis sa démission, mais il restera en place, le temps d'installer son successeur. Il aurait d'ailleurs proposé pour le remplacer, plusieurs noms, dont celui de la directrice du musée de la ville.

Laurent Busine a incarné ces dernières années la vie artistique du Palais des Beaux-Arts. Il a donné à de nombreuses expositions un rayonnement extraordinaire. C'est incontestablement une lourde perte pour Charleroi.

Mais le Palais des Beaux-arts va y entamer une nouvelle étape puisque Guy Rassel, son directeur général, a annoncé qu'il partirait à la pension, dans quelques mois. Il a toujours soutenu les efforts de Laurent Busine. C'est donc une équipe qui part progressivement.

Laurent Busine est en effet fort sollicité en Belgique et à l'étranger. Et à juste titre. Il prépare activement l'inauguration officielle, en décembre (et l'ouverture au public au printemps), du Mac's, le futur et merveilleux musée d'art contemporain installé dans le Grand-Hornu, près de Mons. Il reste toutefois à finaliser les budgets dont Laurent Busine pourra disposer. Il espère un financement annuel de soixante millions. Le gouvernement de la Communauté française devrait statuer dans les tout prochains jours. Mais l'administration rechigne quelque peu, estimant qu'on peut faire des économies en réduisant le nombre de gardiens! Réponse sous peu, mais cela ne devrait pas remettre en cause le départ du Mac's avec Busine à sa tête.

Par ailleurs, on ne sait toujours pas si Laurent Busine viendra aider Paul Dujardin et son équipe au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. On sait qu'il a été sollicité et son arrivée dans l'équipe dirigeante serait un apport de choix, à la fois pour ses compétences et aussi parce qu'il est une personnalité culturelle francophone importante dans une institution où il sera nécessaire d'équilibrer linguistiquement les postes à responsabilités. (G. Dt)

© La Libre Belgique 2001