Arts et Expos Après six mois de fermeture, le musée de Louvain rouvre avec une présentation toute neuve et innovante.

Depuis son ouverture, il y a huit ans, le musée M de Louvain a accueilli plus d’un million de visiteurs en 111 expositions. Un bon moment pour se remettre en question. Il a fermé ses portes le 18 janvier pour rafraîchir les salles mais surtout pour préparer une présentation neuve et innovante qu’on peut découvrir depuis le 10 juin.

Le musée M a ses points forts : une forte collection d’art du Moyen Age, de l’art du XIXe, des arts décoratifs et une présence d’art contemporain via le prêt de la collection Cera et des expos temporaires (voir ci-dessous). C’est le musée M, par exemple, qui présente à la Biennale de Venise dans le pavillon belge, le photographe Dirk Braeckman.

Comment "mélanger" tout cela, éviter le parcours chronologique et thématique avec ses cartels explicatifs souvent ennuyeux ? Comment éviter le risque d’une attitude "prétentieuse" d’un musée qui dirait au visiteur ce qu’il doit voir ? Comment changer notre regard et que le musée devienne un peu plus celui du visiteur ?

L’équipe est partie étudier des exemples à l’étranger comme le musée Kolumba de Cologne et le Brooklyn museum de New York. Le résultat est audacieux et un peu désarçonnant.

La première salle donne le ton avec son mélange d’oeuvres diverses, parmi les chefs-d’oeuvre du musée : "Les sept sacrements" de Rogier van der Weyden, un grand triptyque de Michael Cocxie, à côté d’une sculpture de Georges Minne, un retable au centre de la salle dont on peut voir le dos, un monochrome vert de Marthe Wery ou une suite de petits tableaux de Robert Devriendt qui incitent à imaginer une narration.