Arts et Expos

Il doit être le plus petit musée du monde, le plus mobile aussi et le plus international. Le musée du Point de Vue, c’est son nom, a vu le jour en 1997 à l’initiative de Jean-Daniel Berclaz, un plasticien qui vit à Bruxelles et circule dans le monde avec son projet. En ce moment et depuis quelques mois déjà, une version est installée à Bruxelles où les interventions se renouvellent périodiquement.

De quoi s’agit-il ? D’une petite construction blanche, adossée au soubassement d’une vitrine commerciale, juste au-dessus d’un soupirail ouvert sur une cave. Deux petites fenêtres et un dispositif étudié permettent au visiteur de découvrir les installations réalisées dans la cave. Le tout constitue une œuvre en soi et une suite d’expositions accessibles en permanence à tous, puisque le musée est implanté à même le trottoir. Un concept et une réalisation facilement adaptable dans n’importe quelle autre cité.

Le point de vue n’est pas seulement celui que proposent les artistes lors de leur intervention temporaire, il est aussi une collection très internationale de pictogrammes indiquant des points de vue paysagers, récoltés par le protagoniste et retranscrits selon un processus précis sur toile. Ces signes, différents selon les cultures, font également référence aux multiples sens de l’expression et notamment à ceux que lui donnent les artistes, peintres entre autres de paysages mais pas exclusivement, et surtout photographes. Les applications et les implications, on le soupçonne, sont presque infinies comme les avis, puisque l’on donne volontiers son point de vue.

En ce moment, les interventions se renouvellent de semaine en semaine. L’une de Djos Janssens, intitulée ironiquement "Une cave se rebiffe" et fonctionnant sur un réseau de références fonctionnant sur le futur, le présent et le passé en brouillant un peu les pistes, vient de se terminer. Une seconde phase surprise s’ouvrira néanmoins le jeudi 29 avril. Elle est remplacée actuellement par une pièce prêtée par Marc et Josée Gensollen, importants collectionneurs d’art contemporain à Marseille, une installation au sol de carrés peints et agencés selon une procédure d’expansion (référence à Le Corbusier) hélicoïdale de l’artiste français Pierre Bismuth.

Le musée du Point de Vue. Pierre Bismuth et ensuite, ouverture le jeudi 29 avril à 19 h, seconde phase du projet Djos Janssens. 192, rue Antoine Dansaert, 1000 Bruxelles. www.museedupointdevue.com.fr