Arts et Expos

"La Cène" de l'abbaye de Tongerlo, une copie d'époque de la célèbre fresque éponyme peinte par Léonard de Vinci et pour laquelle un historien d'art a lancé samedi une campagne de récolte de fonds, est protégée comme bien mobilier depuis 1986 et est aussi reconnue comme patrimoine majeur, a indiqué lundi le ministre flamand de la Culture Sven Gatz (Open Vld). "Comme chef d'oeuvre, la peinture peut bénéficier de subsides pour les frais de conservation et de restauration", poursuit le ministre. L'historien d'art Jean-Pierre Isbouts expliquait samedi que la peinture conservée à Tongerlo était la meilleure copie et la plus fidèle à la fresque originale peinte à Milan et dont seuls 20 pc sont encore visibles en raison de l'estompement des couleurs. Des indications tendent à démontrer également que Léonard de Vinci lui-même a collaboré à sa réalisation et pas seulement ses élèves.

La toile nécessite cependant une restauration urgente, ajoutait toutefois Jean-Pierre Isbouts. L'historien préconisait par ailleurs le recours aux technologies les plus récentes afin d'en savoir plus sur la genèse du tableau.

L'historien d'art s'est donc lancé à la recherche de partenaires privés susceptibles de financer la restauration de l'oeuvre dont le coût est estimé à près de 500.000 euros. L'argent ainsi récolté ira directement à l'abbaye qui coordonnera le projet. Douze entreprises et organisations ont déjà manifesté leur intérêt pour celui-ci. Ce dont se réjouit le ministre.

La reconnaissance comme patrimoine mobilier implique qu'une restauration peut bénéficier de subsides régionaux, ajoute encore Sven Gatz.