Arts et Expos Entre deux BD, l’auteur de "Pin Up" s’offre une exposition thématique.

Les fans de Philippe Berthet peuvent se réjouir : le dessinateur racé du "Privé d’Hollywood" ou de la série "Pin-Up" est de retour avec une double actualité. D’une part, "Motorcity", troisième titre de sa collection "Ligne Noire", vient de sortir en librairie (lire encadré). D’autre part, il présente une quarantaine de peintures originales, regroupées sous l’intitulé "Only You", dans la galerie bruxelloise d’Huberty Breyne.

Si ce n’est pas la première fois que l’auteur de bande dessinée expose ses œuvres, il n’avait jamais conçu une exposition thématique. "J’en avais marre de la BD", dit-il en préambule et en boutade. Non, bien sûr, Philippe Berthet n’a pas envie de se ranger des planches. Mais il précise : "Depuis trente ans, j’enchaîne un album après l’autre. J’ai à peine terminé l’un que j’entame les recherches du suivant." "Only You" lui a offert "une récréation" pendant quatre mois.

L’objet du plaisir graphique de Philippe Berthet fut, encore une fois, exclusivement féminin. On reconnaît sa patte - ou, plutôt, ses lignes, aussi élégantes que sensuelles. Mais, d’emblée aussi, on distingue les nuances qui font la spécificité de cet exercice légèrement différent pour lui.

A quatre mains

...