Arts et Expos

Après les décès récents de Constant, Pol Bury et Karel Appel, c'est un nouveau représentant du mythique groupe Cobra qui vient de s'éteindre. Il ne reste quasi que Pierre Alechinski qui bénéficiera d'une belle rétrospective l'automne prochain, au musée des Beaux-arts.

Le sculpteur Reinhoud d'Haese était le frère du sculpteur Roel d'Haese mort en 1996. Reinhoud est décédé dimanche à près de 80 ans, des suites d'une thrombose cérébrale, en France où il résidait depuis 1959 et son mariage avec une Française. Né en 1928 à Grammont, il fut sculpteur, dessinateur et graveur. Il commença son apprentissage chez un orfèvre à Bruxelles (1945-1946) avant de suivre une formation en travail du métal et en sculpture à la Cambre à Bruxelles (1946-1950). En 1950, il s'installe dans les Ateliers du Marais à Bruxelles, où il rencontre les membres du Groupe "Cobra", mouvement créé en 1948 qui regroupe des artistes issus de Copenhague, Bruxelles et Amsterdam et qui préconise un retour à un art plus agressif et audacieux. Il deviendra un ami proche du peintre et graveur belge Pierre Alechinsky. Il a reçu le Prix de la Jeune Sculpture Belge en 1957. Installé en France, il ne sera plus connu que par son prénom.

Reinhoud a créé tout un bestiaire merveilleux, des sculptures métalliques mi-animales, mi-organiques, grotesques et magiques, un univers fantasmagorique fait de formes souvent inquiétantes à longs becs d'oiseaux. Un monde qui touche à la sorcellerie, mais toujours avec de l'humour. L'art de Reinhoud prend ses racines dans le mouvement Cobra. Dans les années 50, il a exposé avec Alechinsky, Jorn et Dotremont. Il réalise alors des insectes en cuivre, fidèles à la nature mais aux proportions monstrueuses. Ce n'est que dans les années 60 qu'il a commencé à forger des figures humaines, des animaux et des plantes aux formes hybrides qui évoquent Bosch. Ses créatures grotesques semblent tirées d'un monde onirique surréaliste. Son originalité se situe dans la renaissance figurative de la sculpture des années 1960. Il a joué un rôle fort important dans le réalisme-magique, à côté de son frère Roel d'Haese et de Rik Poot. Frédéric Baal, le frère de Frédéric Flamand et co-fondateur du "laboratoire vicinal" lui a consacré un beau livre. Gallimard a d'autre part, entamé ces dernières années un travail de Titan : le catalogue raisonné de Reinhoud en 6 volumes (deux déjà parus).