Arts visuels

Moulinsart a introduit une action en justice devant le tribunal de commerce francophone de Bruxelles le 3 février dernier pour faire cesser la vente d'un buste en bois représentant Tintin commercialisé par SV Créations. Cette dernière avait reçu préalablement une licence d'exploitation de la part du designer espagnol Peret, auteur d'une parodie du personnage qui remonte à 1984 et qui n'a jamais été contestée, rapporte vendredi L'Echo. A son tour, l'artiste a décidé d'aller en justice pour faire cesser l'utilisation de son œuvre par Moulinsart. Le dessin incriminé, qui figure entre autres sur le logo du musée Hergé, à Louvain-la-Neuve, a été imaginé par Peret en 1984 dans le cadre d'une exposition organisée à la Fondation Miro. A l'époque, il n'avait fait l'objet d'aucune contestation.

Récemment, la société SV Créations a obtenu une licence d'exploitation pour commercialiser des adaptations en trois dimensions de l'œuvre de Peret.

La société qui détient les droits d'exploitation de l'œuvre du dessinateur Hergé a dès lors envoyé une mise en demeure à SV Créations, lui intimant de cesser ses activités et de détruire son stock, en lui gardant deux pièces.

L'affaire devrait être plaidée dans le courant du mois de mai.

Entre-temps, le designer espagnol a décidé d'intervenir volontairement dans la procédure sous forme de demande reconventionnelle. Il compte demander à Moulinsart de cesser d'utiliser son œuvre pour la marque du musée Hergé et partout où son design sera retrouvé.