Arts et Expos

Belgique (suite)

Philip Aguire y Ortegui

Première rétrospective au musée d’Art moderne d’Ostende portant sur 30 ans de travail. Le résultat est comme un "paysage poétique" que le visiteur traverse, avec sculptures, dessins, peintures brouillant la chronologie.(G.Dt)

Mu.ZEE à Ostende. Jusqu’au 20 mai. Infos : www.muzee.be

Sexe, argent, pouvoir

La Maison Particulière pointe du doigt des réalités actuelles autant qu’éternelles avec la complicité du plasticien sud-africain Kendell Geers et de collectionneurs attentifs aux expressions artistiques d’une époque implacable. Sans oublier les arts africains chargés de pouvoirs de vie et de mort. Foisonnant, troublant, excitant ! (R.P.T)

La Maison Particulière à Bruxelles. Jusqu’au 24 mars. Infos : 02.649.81.78 et www.maisonparticuliere.be

Thomas Bayrle

Le Wiels fait découvrir l’œuvre méconnue chez nous de Thomas Bayrle. Une belle exposition sur un artiste Pop et Op qui a une œuvre ample, facétieuse, politique, proche du Pop et de l’Op art. Il influença de nombreux artistes, mais il n’avait jamais été montré en Belgique. (G.Dt)

Au Wiels, jusqu’au 12 mai. Infos : www.wiels.org

Watteau

L’expo à Bozar présente une qinzaine de tableaux et une trentaine de dessins du maître français, mais, préparée par William Christie, elle est d’abord un parcours, autant avec les oreilles qu’avec les yeux, dans une époque. La scénographie, avec ses lambris, évoque des salons anciens dans lesquels on entrerait par effraction pour surprendre des belles écoutant un air de clavecin. (G.Dt)

Au Palais des Beaux-arts, jusqu’au 12 mai. 02.507.82.00

Yves Saint Laurent, visionnaire

Pour cette expo originale, orchestrée par Florence Müller, dix thèmes illustrent le côté visionnaire d’Yves Saint Laurent (1936-2008), une des figures de la modernité des années 60-70. Un parcours classieux qui épingle quelques raretés jamais sorties des réserves de la fondation P. Bergé-YSL. (G.S)

A l’espace culturel ING à Bruxelles, jusqu’au 5 mai. Infos : www.ing.be/art