Arts et Expos

Deux expositions à Paris témoignent du choc que fut la découverte de l’art africain. A l’Orangerie, on montre comment le mouvement Dada fut influencé par l’Afrique et au Quai Branly, on admire à nouveau les merveilles des reliquaires Fang et Kota, et des masques Fang et Puni.

Gauguin, Picasso, Matisse, les Allemands du groupe Die Brücke, avaient déjà découvert la force de l’art africain et comment les cultures considérées alors comme « barbares » ou « archaïques » pouvaient constituer une alternative aux conventions académiques de la fin du XIXe siècle.

Mais jamais on avait encore montré comment cet art fut aussi, capital pour le mouvement Dada. C’est le thème de cette riche exposition au musée de l’Orangerie, « Dada Africa ».