Arts et Expos

C’est en pleine nuit par un tweet que le Louvre Abu Dhabi a annoncé qu’il exposerait le tableau Salvator Mundi de Léonard de Vinci, celui qui a atteint en novembre, le prix record de 450,3 millions de dollars. 

Un beau coup de pub pour le nouveau musée qui ne précise pas s’il s’agit d’un prêt à longue durée, ni le nom du prêteur. Le New York Times, au même moment révèle (ou croit savoir, Christie’s se refuse à tout commentaire) que l’acheteur est le prince saoudien Bader Ben Abdullah Ben Mohammed Ben Farhan Al-Saud. Il est intéressant de noter que l’achat de ce tableau bien peu islamique est le fait d’un proche du prince héritier de 32 ans, Mohammed Ben Salmane, à l’origine de la récente purge interne au sommet de l’Etat saoudien. 

Le prince Bader serait, cite « Le Monde », « un des plus jeunes entrepreneurs d’Arabie Saoudite » présent dans les télécoms, l’immobilier, l’énergie, le recyclage.