Arts et Expos

Arrivé avec la B-Fast (la force d’intervention belge pour les catastrophes) une trentaine d’heures après le tremblement de terre en Haïti, Bruno Stevens a couvert les suites de cette tragédie pendant une quinzaine de jours. D’habitude, face au malheur auquel son métier l’oblige à se confronter, il estime que le mieux qu’il puisse faire est de témoigner. Cependant, ce qu’il a vu cette fois l’a décidé à faire un pas de plus. "Quelque chose de personnel", précise-t-il.

Sur place, au bout de deux jours, il avait fait la rencontre de Olince Calixte, un chanteur de rue aveugle qui avait tout perdu, tout sauf fort heureusement sa famille. Plus de toit, plus rien à soi comme la plupart des gens, également comme le conducteur de mobylette Michel Wadson qui guidait le photojournaliste à travers le pays dévasté.

Rentré en Belgique, c’est précisément ces deux-là que Stevens a choisi d’aider. Plutôt que d’offrir une contribution anonyme dont une part irait dans la logistique, il a préféré engager une action qui devrait permettre à ces deux personnes d’offrir à nouveau un abri à leurs familles respectives. Pour ce faire, avec la complicité de la galerie Polar + NKA, il organisera une vente de ses tirages dont la recette intégrale sera remise en main propre aux bénéficiaires. Chacune des 24 images exposées du 26 mars au 3 avril est un tirage original jet d’encre, qualité musée sur du papier baryté 310 g, 40 x 60 cm. Les tirages en 5 exemplaires signés et numérotés seront vendus 400,00 euros TTC.

Jean-Marc Bodson

"Bruno Stevens for Haïti". Bruxelles, Galerie Polar + NKA, 108, chaussée de Charleroi (1er étage). Ouvert du vendredi 26 mars au samedi 3 avril, de 14 h à 19 h. Vernissage le vendredi 26 mars, de 18 h à 21 h 30. Rens. : www.pascalpolar.be. Mail pour l’événement : brunostevensforhaiti@gmail.com