Arts et Expos

La Fondation Civa revient sur vingt ans de luttes urbaines à Bruxelles contre les démolisseurs et analyse l’effet de cette colère.

Les visiteurs les plus jeunes seront surpris de découvrir au Civa une histoire si mouvementée, un mai-68 bruxellois du patrimoine, une révolte contre ceux qui rêvaient de démolir le vieux Bruxelles.

Au début de l’expo au Civa, un urbaniste d’alors le dit sans fard: « les villes se sont toujours construites en détruisant le passé pour construire du neuf ». Et dans cette période 1969-1989 racontée par l’expo « Save/Change The City », on a de grands projets.

Paul Vanden Boeynants veut ériger la Tour ITT au bout de l’avenue Louise et prétend qu’elle sera « transparente » vue du parc de la Cambre. Charlie De Pauw et VDB rêvent d’un Manhattan au quartier Nord et font raser ce quartier où vivaient 10000 habitants.

Le progrès s’appelait l’auto et on avait des plans pour faire pénétrer les autoroutes au coeur de la ville. On rêvait de « moderniser » ce vieux quartier « pourri » des Marolles.

(...)