Arts et Expos

Dans un monde où nos oreilles sont saturées de bruits, où la nature a disparu sous le béton et les autos, se promener cet été dans le parc du château de Seneffe devient un exercice rare et revigorant. Une expo gratuite, ouverte depuis ce week-end, propose six installations d'artistes travaillant le son et la nature. Pierre Berthet a conçu une des oeuvres les plus réussies du parcours. Ce musicien qui a étudié les percussions avec Georges Elie Octors et qui a travaillé avec Garett List, a tendu un fil entre des arbres du parc de Seneffe. Il y a accroché des morceaux de bois mort, des vieilles souches. Quand on s'approche, ou qu'on glisse son oreille dans le creux de ces bois, on entend de bien curieux bruits, comme des moteurs, ou des scieries. Il n'y a pourtant ni haut-parleur, ni enregistreur. C'est simplement le bruit, amplifié par le bois, du fil qui vibre grâce à de petites hélices placées sur les troncs proches. Ces hélices frappent le fil avec un bout de caoutchouc qui met le fil en vibrations. Etonnant. Et chacun s'amuse à voir d'autres visiteurs penchés sur des vieilles branches qui "parlent".

Plus loin, Bob Verschueren a investi l'île romantique avec, au sommet, un grand cône de branchages, placé comme une antenne dirigée vers le firmament. Des profondeurs surgissent de temps en temps, des borborygmes étranges et inquiétants comme ceux d'un hippopotame emprisonné dans le tas de bois.

Dans le ciel de la cour d'honneur, Paul Panhuysen a disposé des dizaines de ballons blancs auxquels sont accrochées des ferrailles qui bruissent au vent.

Il faut avoir l'oreille attentive pour entendre les flûtes solaires d'Erik Samakh à la volière. Elles sont accrochées aux arbres et fonctionnent grâce à de petits panneaux solaires qui actionnent des mini-turbines qui mettent en marche la flûte. Des sons légers qui demandent un grand silence des promeneurs. Et le silence est d'or. Signalons aussi les oeuvres de Baudouin Oosetrlynck et Christian Kubisch.

"Nature et sons, une exposition parlante et gratuite" au domaine du château de Seneffe, du 27 avril au 26 octobre.