Arts et Expos La rétrospective consacrée au photographe américain s’ouvre à Bruxelles.

La Bourse de Bruxelles accueille jusqu’au 25 juin une exposition consacrée au travail du photographe américain Steve McCury. Plus de deux cents photos en grand format y sont présentées, parmi lesquelles le célèbre portrait de "la jeune afghane aux yeux verts", qui fit la Une du "National Geographic" en 1985.

Intitulée "The World of Steve McCurry", cette exposition tourne dans différentes villes. Elle propose un long voyage allant de l’Afghanistan à l’Inde, de l’Asie du Sud-Est à l’Afrique, de Cuba aux Etats-Unis ou encore du Brésil à l’Italie, à travers "un vaste répertoire d’images, où l’Humain est toujours le protagoniste principal, même s’il n’est qu’évoqué".

Né à Philadelphie en 1950, Steve McCurry a commencé à travailler comme photographe pour un journal local. Après trois ans, il est envoyé en Inde en tant que pigiste où il compose son premier portfolio à partir des photos du voyage.

Premiers reportages afghans

Après la publication de son premier travail majeur sur l’Afghanistan, en 1979. il a collaboré avec certains des magazines les plus prestigieux : "Time", "Life", "Newsweek", "Geo" et "National Geographic". A l’époque, la presse - et les magazines en particulier - ne sont pas encore concurrencés par Internet, encore inaccessible au grand public. La photo de presse domine encore et fait partie intégrante de la politique éditoriale des grandes revues.

En 1985, un an après la publication de "l’Afghane aux yeux verts", Steve McCurry entre à la prestigieuse agence photographique Magnum. Il recevra à plusieurs reprises le World Press Photo Award, prix médiatisé du secteur.