Arts et Expos

Placée sous le thème de la Culture, la 181ème séance académique de rentrée de l'Université libre de Bruxelles (ULB) s'est ouverte vendredi dès 16h45 dans l'amphithéâtre Henri Lafontaine. 

Les insignes de docteurs honoris causa de l'ULB ont été remises au directeur du théâtre de la Monnaie Peter de Caluwe et au directeur du Palais des Beaux-arts Paul Dujardin en hommage à leur action culturelle et aux institutions qu'ils dirigent. Le recteur de l'ULB Didier Vivier justifie l'utilité de placer la Culture au centre du débat universitaire. "Si l'exploitation de l'homme par l'homme a caractérisé le 19ème siècle, si l'oppression politique du même par le même l'a en partie remplacée au 20ème siècle, il est probable que le 21ème siècle aura à réfléchir sur l'imposition mentale du groupe sur la personne." Par ce choix thématique, il vise à alerter sur la prévalence au niveau national comme européen des choix économiques sur les réponses sociétales proposées par la culture, la recherche et l'enseignement. "Il y a contradiction entre la richesse culturelle de l'histoire en Europe et la construction européenne basée sur l'économie", a-t-il encore déclaré.

Peter de Caluwe plaide pour qu'éducation et culture reprenne leur place afin de former un socle sociétal sain. "Nous sommes les deux seuls secteurs pour lesquels on continue à parler de subventions, alors qu'il s'agit d'investissements qui enrichissent les gens en leur donnant matière à réfléchir. Je suis convaincu que pour sortir des conflits contemporains, ce changement de mentalité est nécessaire."