Arts et Expos

Découvert tardivement en Europe, l’Argentin Carlos Nine, 70 ans cette année, est un de ces illustrateurs qui évoluent à l’intersection de la peinture symboliste et surréaliste ainsi que de la bande dessinée. Degas, Ensor, Gus Bofa, Bosch même viennent à l’esprit lorsque l’on contemple ses œuvres.

A l’occasion de la parution de son "Rapport visuel sur la ville de Buenos Aires et ses environs" - quelque deux cents pages de portraits au crayon, aux pastels ou à l’huile, aux éditions Les Rêveurs - la galerie Champaka de Bruxelles expose à partir de ce 8 mai (et pour dix petits jours, qu’on se le dise) une sélection de ses originaux. Un de ces "voyages immobiles" à ne pas manquer…

(carlos nine / les reveurs)


(carlos nine / les reveurs)


(carlos nine / les reveurs)


Galerie Champaka, 27 rue Ernest Allard, 1000 Bruxelles. www.galeriechampaka.com

"Rapport visuel sur la ville de Buenos Aires et ses environs", Les Rêveurs, 200 p., 28 euros.