Cinéma

Joli succès cet été pour la comédie délurée de Julie Delpy. La plus Hollywoodienne des actrices françaises a, en effet, réussi à séduire tant la critique que le public avec son drolatique "2 Days in Paris" ou les déboires "éromantiques", comme le dit la jaquette, de Marion (Julie Delpy) et Jack (Adam Goldberg), lors d'un court passage à Paris avant de retourner à New York. Elle est Française, il est Américain, ils s'aiment, mais aiment tout autant se chamailler... Et quand l'Américain se retrouve entouré par une bande de joyeux franchouillards - les parents de sa dulcinée en tête (joués par les vrais parents de Delpy) -, ce n'est pas de tout repos !

Cliché, "2 Days in Paris" l'est forcément, de manière revendiquée presque. C'est, en effet, les stéréotypes qui servent de départ à Delpy pour étudier les différences entre les cultures française et américaine (et chacun en prend pour son grade !). Soit une étude de son propre tiraillement, pour celle qui vit aux Etats-Unis depuis des années maintenant. La liberté de ton est totale, les dialogues souvent hilarants, la mise en scène vive sans être tape-à-l'oeil. Bref, tout est réuni pour faire de ce séjour parisien l'une des comédies romantiques les plus rafraîchissantes de ces dernières années. (H. H.) (MéliMédias)